LA GAZETTE de MAMIE COCOTTE 2020 – N° 2/4 de Pern à Montcuq

/, Mamie cocotte/LA GAZETTE de MAMIE COCOTTE 2020 – N° 2/4 de Pern à Montcuq

2ème jour – Mardi 25 août 2020 : de Pern à Lascabanes : 8,7 km

En préparant notre sac à dos, Clément s’aperçoit qu’il n’a plus sa crédential. Nous cherchons partout et longtemps…en vain ! C’est la consternation. En effet, ce carnet de pèlerin est un objet symbolique important, il retrace tous les endroits où il est passé, durant une semaine, ces 5 dernières années. Elle était d’ailleurs presque terminée et il l’aurait gardé en souvenir…

Enfin, nous reprenons le chemin. Aujourd’hui c’est une petite étape.

Nous aimons prendre notre petit déjeuner en route : lait d’amande, muesli + 4 croissants offerts par Rémi, ce matin.

Décidément, ce n’est pas le bon jour pour Clément ! Il a oublié ses lunettes de soleil à la dernière halte : il part en arrière en courant pour les récupérer.

Un petit sifflet est inclus au sac à dos de Louise. Pendant la pause chacun des enfants s’y exerce ardemment. Lorsque je leur demande d’arrêter,

Axel : « Tu es comblée ? » (Oui, on va dire comme ça !).

D’ailleurs, nous sommes déjà identifiés par des pèlerins qui passaient alentour, en tant que « les siffleurs ».

Je reçois un appel téléphonique de Rémi. Il a retrouvé la crédential de Clément, en faisant le ménage du gîte, sous le tiroir de la chambre. Youpi ! Il nous la fait porter à notre gîte suivant. MERCI Rémi.

En chemin, je vide la réserve de cailloux que Louise porte dans son sac : un bon kg !

Avant d’arriver au gîte, sur une table aménagée, nous prenons notre repas de midi, à base de quinoa.

Nous découvrons bientôt notre nouveau logement : des yourtes !

Nous adoptons la même répartition que la veille : les garçons avec moi dans celle de 4 lits, Louise et Naïs dans une géode à 2 places, avec

un plafond transparent qui leur permet de voir les étoiles.

.

Louise rêve : « Quand je ferais les chemins de Compostelle avec mon cheval, il pourra dormir ici, à côté de moi ».

Clément, lui, a l’idée depuis plusieurs années, de faire un jour ce chemin en VTT.

Une belle piscine nous attend, ainsi qu’un trampoline, tout ce qu’il faut pour passer un très bel après-midi.

L’eau fraiche nous fait retrouver une température du corps normale, par ce temps de canicule.

Les enfants y restent des heures durant.

Aussi, avec Naïs nous assurons la lessive de tous, afin qu’ils puissent en profiter pleinement.

Louise : « Je suis tellement marron (bronzée) que je ressemble à un arbre »

.

.

Clément apprend à Axel et Louise, les saltos avant et sur le trampoline, à sauter sur le dos.

Je m’essaye, moi aussi, sur le trampoline pour la première fois de ma vie. Clément vient m’assister, me donner des conseils.

Il n’en revient pas que j’ai pu vivre sans cela, jusqu’à ce jour !!!

Avec Naïs, nous discutons longtemps avec notre hôte qui a écrit un livre, retraçant sa psychanalyse, avec une méthode de soin par le souffle. Je le lui commande, elle me l’enverra :

« Le souffle du coquelicot » de Marie-Alice CLAEYS.

.

3ème jour – Mercredi 26 août 2020 : de Lascabanes à Montcuq : 10 km

.

Nous voici de nouveau en marche, généralement dans cet ordre :

Naïs, Axel et moi devant, Clément et Louise derrière.

Clément, toujours avec un bâton en main, trouvé en chemin, qu’il manipule dans tous les sens.

Louise tombe, se blesse les 2 genoux et une main : nous désinfectons, posons des pansements…

.

Devant une fontaine miraculeuse, nous ne manquons pas de formuler nos vœux dans notre tête.

Puis les enfants prennent plaisir à actionner la pompe à eau, après l’avoir amorcée.

.

.

La rencontre d’un alignement de bottes de foin, nous fait choisir ce lieu idéal pour pique-niquer et jouer. Après la salade de pâtes,

les voici partis à leur assaut, les uns aidant les autres à grimper, à montrer comment descendre comme d’un toboggan…

.

.

A 13h 30, nous arrivons au gîte « le souleillou ». Mais il ouvre à 15h 30. Le propriétaire nous apporte à boire et nous attendons.

Avec Naïs, nous reconnaissons ce gîte dans lequel nous sommes déjà passés en juillet 2014.

Cette fois, nous sommes tous dans la même chambre « Marguerite ».

Les garçons « lâchent les chevaux ».

Ils sont beaucoup trop bruyants et pour la 1ère fois, je me fâche.

Heureusement, ils m’obéissent.

Après les douches et lessives, nous partons à la découverte de la petite ville de Montcuq, qui ne manque pas de faire rire en faisant le parallèle avec : « Mon cul ».

.

Nous avons oublié nos masques, cependant, étant donné le peu de monde, on nous autorise quand même, à monter les 100 marches de la tour, qui offre une vue panoramique sur la ville et la campagne environnante.

Au retour, nous mangeons des mûres, des figues et des raisins, des branches qui empiètent sur le chemin.

Un régal…pas très légal ?

.

L’épicerie sur laquelle nous comptions pour faire nos courses pour le repas du soir, est fermée aujourd’hui.

.

Heureusement, nous pouvons acheter au gîte le nécessaire : salade verte tomates, pâtes, sauce tomate, pommes.

Axel nous prépare sa sauce vinaigrette : délicieuse.

.

Après le repas, je demande aux enfants de faire la vaisselle.

Louise me prend à part :

« Tu es sérieuse quand tu nous demandes de faire la vaisselle ? »

« Eh oui ! pas de chance ! »

Je suis de loin les opérations. Aux sons, je sens que tout se passe bien. Ils se sont organisés. Lorsque je viens vérifier, tout est nickel : la vaisselle est rangée, l’évier est propre.

Félicitations les enfants !

.

Louise et Clément font une partie d’échec avant d’aller se coucher.

.

.

Prochainement, la suite de nos aventure, la Gazette de Mamie-Cocotte 2020 – n°3/4

de Montcuq à Lauzerte

2021-01-02T17:09:14+01:003 janvier 2021|Carnet de Voyage, Mamie cocotte|1 commentaire

Un commentaire

  1. Avatar
    Baudoin Bernadette 8 janvier 2021 à 18:40 ␣- Répondre

    Quel plaisir de vous retrouver tous en forme !! Ces petits enfants ont bien grandi… Et Naïs déjà une adulte !!
    Félicitations à Mamie Cocotte qui retrace tous ces souvenirs jour après jour !
    A la prochaine découverte !!!

Laisser un commentaire

Helios SUBIRATS

Après une carrière professionnelle d’encadrant aux Ressources Humaines, à La Poste et à la Banque Postale en gestion du personnel, des compétences et des carrières (formation, recrutement, sélection, promotion, orientation, management, diagnostic, conseil), Helios Subirats exerce en profession libérale, en tant que :

- Consultant au service des entreprises

- Psychologue Clinicien / Psychothérapeute / Consultant pour les particuliers

Colette LARRA

Certifiée par l’Institut Hypoténuse, Colette Larra pratique des massages Bien-être et Vitalité pour libérer les tensions psychologiques portées par le corps.